14ème enseignement du chemin

13.04.2016

14ème leçon du chemin "All you need is love... love... ;-) " Il y aurait beaucoup à dire sur les histoires d'amour secrètes du chemin... Au fil des jours et des rencontres, les histoires d'amour et d’amitié se nouent... et se dénouent... le plus naturellement du monde... Je me rends compte que chez beaucoup de personnes, le chemin a un effet désinhibant... Parce que les rencontres se vivent dans l'instant présent, elles sont empreintes d'une légèreté particulière... Elles sont faciles... naturelles... On marche souvent seul, et on a laissé ses attaches dans son pays... On finit par se livrer plus facilement à un ou une inconnu(e) que l'on ne reverra jamais, qu'à un proche qui risque de nous juger... Quelques verres de vin tinto aidant, les plus timides ne tardent pas à se confier ... D'étape en étape, on se laisse et on se retrouve... physiquement, ou via Msn ou Whats'App... Le plus difficile dans tout cela étant d'évoluer au même rythme... au sens propre comme au sens figuré... ;-)

 

Plus j'avance sur ce chemin, et plus il est monotone et ennuyeux... Je marche des heures et des heures le long de routes nationales... Le seul avantage est que plus le chemin est ennuyeux, et plus il devient méditatif... ;-). Sur cette large piste de graviers, même pas besoin de regarder où on met les pieds... L'esprit s'évade... C'est la fameuse traversée de la Meseta, un plateau à 800-900m d'altitude entre Burgos et León, redouté des pèlerins pour son vent et son froid glacial l'hiver, et pour ses chaleurs caniculaires l'été... En quittant le minuscule village de Moratinos, je marche sous la pluie et par un vent froid à décorner les bœufs. Je crois bien que c'est là que j'aurai eu le plus froid depuis mon départ de Genève !! Je ne regrette vraiment pas de ne pas avoir renvoyé ma toque et mes gants par la poste, comme je voulais le faire à Logroño...! Décidément, l'Espagne me surprendra toujours... ! Heureusement, si les journées sont froides, les soirées sont internationales et chaleureuses... ;-), autour de délicieux plats de pâtes cuisinés par Marco, et de bonnes bouteilles de tinto. Ma diète crudivore en prend un coup, mais ce nouveau régime me réjouit le cœur et les sens ;-) !! Après une semaine de marche déprimante (n'ayons pas peur des mots...), à travers des paysages super monotones et des villages de plus en plus lugubres... je décide de m'offrir une étape plaisir bien méritée à León avec Dominique, mon amie québécoise. On se fait la totale : hôtel avec Spa, massage... et chocolate con churros !!! Mon corps me remercie mille fois, lui qui n'a pas été touché depuis... une éternité, il me semble ... :-) !

 

Plus qu'une journée de marche demain dans la Meseta, et le camino retourne dans la montagne. J'ai du mal à réaliser que je ne suis qu'à une douzaine de jours de Santiago...!

Please reload