11ème enseignement du chemin

26.03.2016

11ème enseignement du chemin : rayonner l'Amour et la Lumière en permanence, quelles que soient les évènements dramatiques qui touchent notre Terre... Et au contraire... Rayonner de plus en plus fort, et de plus en plus intensément, en sachant que nos prières et nos intentions d'Amour sont entendues par l'Univers... Ce sont elles qui éradiqueront l'obscurité dans le monde, et non les plans vigipirates ou autres réponses militaires... Plus que jamais, je m'unis à tous ceux qui prient pour élever les vibrations de la terre et ancrer les énergies d'Amour sur terre. Je me sens privilégiée de le faire dans une nature aussi belle, en connexion directe avec l'Univers... Tout devient si évident lorsqu'on retrouve ce lien à la Terre...

 

Dans la dernière étape avant St Jean Pied de Port, je marche en hauteur sur les crêtes, au milieu des alpages et je suis intriguée par de nombreux gros rapaces qui volent en rond au-dessus de ma tête... Ce ne sont pas des vautours... pas assez gros... mais plutôt des buses, voire des circaètes ou des aigles, je ne sais pas trop... J'arrive au niveau d'un gros buisson en contrebas du sentier et j'entends comme un bruit de volière... De nombreux oiseaux caquètent très fort... des bruits d'oiseaux comme je n'en ai jamais entendu... Je n'ai pas le temps de me demander ce que ça peut bien être que soudain, une trentaine de vautours s'envolent lourdement dans la pente ! Ils étaient en train de dépecer un chevreuil, il me semble, et les autres rapaces attendaient leur tour pour venir finir les restes... Je sais que dès que je me serai un peu éloignée, les vautours reviendront très vite se poser. Effectivement, 5 minutes plus tard, ils reviennent les uns après les autres...


A St Jean Pied de Port, je m'arrête 24h. Je me promène dans cette jolie petite ville fortifiée, sans sac à dos, et j'ai l'impression d'être légère comme une plume et de léviter en marchant ;-). Je suis hébergée chez Adine, une basque au caractère bien trempé. Elle ne tarit pas de reproches sur le pèlerin actuel... Et ce n'est plus ce que c'était, il n'y a plus de respect, etc, etc, etc... pfffffff...... Je quitte St Jean Pied de Port. Fini de marcher toute seule sur le chemin... ;-) ! Autour de moi, ça parle toutes les langues sauf le français !
 

Pour de nombreux pèlerins qui commencent le chemin ici, cette première étape de franchissement des Pyrénées est vraiment difficile... 1000 m de dénivelé et 23km de marche... Et encore, la neige nous oblige à emprunter la route du col d'Ibañeta, sinon avec le GR et par la montagne, c'est une étape de 1400 m de dénivelé et 27 km...! Je dépasse des anglosaxonnes chargées comme des mules...pffff.... je me dis que la Vie va vite les aider à aller à l'essentiel...! Moi qui m'arrête toutes les 15 minutes pour faire pipi, je me rends compte que ça va vite devenir compliqué... Pour le 1er arrêt, je décide d'emprunter une petite route qui part sur ma droite, quand je me rends compte qu'une grappe de pèlerins qui marchaient derrière moi commence à me suivre ... ;-) ! "Are we really supposed to go THAT way ????" braille une américaine... lol

 

A Roncevaux (oui, lieu de la bataille de...), première étape en Espagne, c'est le choc... Un refuge de 200 lits, des dortoirs de 80 places ! Fini ma petite vie tranquille à faire mon yoga et ma méditation le matin avant de partir à 10h ... Ici, on nous met dehors à 8h maximum ! J'ai vaguement l'impression d'avoir mangé mon pain blanc... Ce dortoir immense est une vraie ruche, ça jacasse et ça s'interpelle en anglais, espagnol, allemand, coréen... mais curieusement quasi pas de français ;-) ! J'essaie de voir le côté positif de tout cela et je me dis que ça va être une expérience nouvelle... Je me demande si elle va me plaire...

 

Depuis Saint Jean Pied de Port, je me suis remise au cru. Deux fruits par jour et un bol de miso le soir. Ça fait 4 jours que je suis à ce régime et je constate que je suis en super forme, malgré mes 25 km par jour... Aujourd'hui, j'arrive à midi à Pamplune, je me trouve une petite chambre dans une hostale et je décide de profiter de ma demi-journėe de libre pour faire tout ce que je n'ai pas fait depuis un bon moment : les boutiques, flaner dans les rues au rythme des espagnols (il fait 19 degrés !) et aller boire du Rioja dans des bars à tapas... ;-) ! À la vôtre !!

Please reload