10ème enseignement du chemin

21.03.2016

 

10 ème enseignement du chemin : je pardonne et je libère... Quelle semaine...! Week-end mémorable et intense avec Géraldine Garance et tous mes âmi(e)s, où nos Guides nous font prendre conscience de l'importance du pardon, entre autres... Sur le chemin, je comprends que j'ai de nombreux pardons à poser pour me libérer des énergies qui n'ont plus lieu d'être dans ma vie... J'ai l'impression que je vais être une femme toute neuve après cette expérience de Compostelle... ;-) ! Je me sens légère et joyeuse, et formidablement bien guidée par une lumineuse entité céleste... Merci la Vie... Gratitude... Parfois, je me demande ce que j'ai fait pour mériter tout cela...!

Avant le week-end avec Géraldine, je passe deux jours à Lourdes. Je suis touchée par la ferveur qui règne en ce lieu, et par les fortes énergies que je ressens... J'arrive au stage gonflée à bloc, et sur un petit nuage marial... ;-). Après le week-end, retour à Lourdes d'où je repars à pied par la Voie du Piémont. À Arudy, je passe la nuit chez mon amie Sylvaine. Je suis heureuse de la retrouver, et on rattrape le retard de ces 2 dernières années, avec de très beaux échanges et partages... Elle fait l'étape du lendemain avec moi... et pieds nus ! C'est la 3ème fois depuis que j'ai commencé ce chemin que l'on me parle de gens qui vivent pieds nus, mais là, Sylvaine passe un cran au-dessus et me montre l'exemple ! Là où moi je galère pour contourner les sentiers défoncés et emplis de boue, Sylvaine s'éclate et s'en donne à cœur joie, pieds nus dans la gadoue ;-) ! Ça me fait envie mais je ne sais pas trop comment me lancer... J'ai un peu peur de me faire des ampoules et d'être obligée de m'arrêter... Je décide de profiter d'une petite étape de 17 km le surlendemain pour tenter l'expérience.

 

Depuis Lourdes, j'ai un nouveau petit voyant "warning"qui clignote dès que je fais le moindre écart au cru (merci les pizzas de Marco ;-)...) , c'est mon genoux gauche qui enfle et devient douloureux... Merci là-haut pour ce nouveau signe très TRÈS clair ;-). Alimentation vivante. Point. Je reprends donc mon petit rythme de crudivore. Ironie du sort, à la sortie d'Oloron Sainte Marie, le chemin passe devant l'usine des chocolats Lindt et son magasin d'usine... J'entre par curiosité et je reste imperturbable. Mais heureusement qu'il était 10h du matin, sinon je crois que si j'étais passée en fin de journée, fatiguée, je serais repartie avec 2 kg de boules Lindor !! Pendant presque une heure, une douce odeur de chocolat chaud flotte dans l'air et m'accompagne sur le chemin. J'ai presque envie de faire demi-tour !!! Pour couronner le tout, le même soir, je me retrouve à dormir dans un gîte communal, en tête à tête avec un distributeur automatique de Kinder Bueno.... Aaaaarghhhh !!! J'ai vaguement l'impression que la Vie me teste ;-)... Je négocie âprement avec les entités célestes qui me guident pour avoir quand même droit à un ou deux verres de vin et une pizza de temps en temps - après tout, je ne me suis pas incarnée dans cette vie-là pour être ascète ! - mais je vois bien que c'est pas gagné, et vu là où ils veulent m'emmener, il va falloir que je la joue fine ;-) !


Le lendemain, je fais ma première marche pieds nus sur le chemin ! Le terrain s'y prête à merveille, un sentier bien boueux dans la forêt... C'est le pied, c'est le cas de le dire, lol ! Je sens la boue toute douce me filer entre les orteils... trop sensuel... Après 5 km, je décide de remettre mes chaussures sur une portion de chemin emplie de bogues de châtaignes et d'orties ... moins cool ;-) ! Bilan des courses : une petite épine dans le pied... pas pire... Je suis ravie et je sens que ce n'est que le début !

En empruntant la voie du Piemont, je me disais que ça allais être pépère. En fait, pas du tout... Le Pays Basque, ça monte, ça descend, ça monte, ça descend... ça monte..... Et droit dans la pente ! Crevant... En même temps, je me dis que c'est un bon entrainement pour le franchissement des Pyrénées dans deux jours... Le chemin est magnifique... Il est parsemé de fermes. La bande son est très rurale : des bruits d'oiseaux, de coqs, de chiens, de tracteurs, des brebis qui bêlent, le tintement des cloches des vaches et des brebis, aux sonorités différentes.... Et les odeurs qui vont avec ☺ ! Demain soir, je serai à St Jean Pied de Port, dernière étape avant l'Espagne ! YES ! Je suis Alice, je vous aime et je vous souhaite une merveilleuse soirée ? ;-) (clin d'oeil cosmique à tout mes âmi(e)s... ?). A très bientôt ! ;-)

Please reload