8ème enseignement du chemin

01.03.2016

8ème enseignement du chemin : ta lente transformation, avec patience et avec confiance tu accepteras... Je traverse un passage à vide, et je n'ai plus ni certitudes, ni évidences... à part la nécessité de poursuivre le chemin, et mon attirance pour l'alimentation vivante ou pranique... J'ai l'impression d'être en stand-by... sans trouver ma place... d'être dans l'attente, sans même savoir ce que j'attends... C'est inconfortable... J'ai de grosses prises de conscience. En marchant ce matin, je comprends que la Vie me demande de vraiment TOUT lâcher, et d'accepter de laisser mourir l'ancien en moi pour mieux renaître à une autre. C'est ce que ce chemin est en train de me faire travailler, jour après jour, et cela demande du temps, de la patience, une totale confiance en la Vie... et ce n'est ni facile, ni confortable... Même ma boite mail Yahoo s'y met et est complètement bloquée, comme si je devais tirer un trait sur tout un pan de ma vie...!! Je dois me laisser le temps d'intėgrer tout ces changements qui se produisent en moi, sans impatience car si ça se trouve, cela va encore durer des mois... Je remercie la Vie et je suis émerveillée de voir à quel point on est bien guidés vers les personnes ressources qui vont pouvoir nous aider dans notre évolution...

 

Cette semaine encore, mon chemin est jalonné de magnifiques rencontres avec des gens au coeur grand ouvert... Le patron du Bar des Halles de la Bastide Marnhac, mon rayon de soleil dans cette journée bien pluvieuse... Les gîtes qui m'accueillent, tous avec tant de bienveillance et d'amour... Mon amie Nadia que je n'avais pas revue depuis 8 ans et qui vient à ma rencontre, marcher avec moi... Et puis Canu, cette chienne qui m'a adoptée alors que j'étais en train de ramasser du plantain et des pissenlits en pleine pampa, et qui aurait bien fait le pèlerinage avec moi... Je rencontre plusieurs anciens pèlerins qui ont tout quitté pour ouvrir une halte sur le chemin, pour héberger d'autres pèlerins et rendre tout l'amour et l'attention qu'ils ont pu recevoir sur le chemin...

 

Je quitte le Quercy pour le Tarn et Garonne, puis le Gers, et le paysage s'ouvre et s'adoucit... Ça ressemble à la Toscane avec de grosses bastides disséminées dans une campagne très bucolique. Je passe du pays de la truffe à celui du canard et du foie gras.... et moi je continue a manger mes fruits et légumes crus, sans regrets ?. Demain, je me fais une journée off à Lectoure, et jeudi je quitte la Voie du Puy en Velay pour rejoindre celle d'Arles, et de là regagner Lourdes, à 6 jours de marche d'ici.

Please reload